Entrevue Yannick Morvan

Aujourd’hui, avec l’ouverture d’une septième agence, Pro-Fermetures est plus que jamais le spécialiste de la rénovation de votre habitat ! Mais connaissez-vous son histoire ?

Nous avons rencontré YANNICK MORVAN président du groupe Pro-fermetures qui nous raconte l’incroyable épopée de la société, qui au fil du temps est devenue un acteur majeur de l’amélioration de l’habitat en Bretagne sud !

Monsieur Morvan, comment est née Pro-Fermetures ?

Yannick Morvan : L’aventure a commencé en Mai 1996 avec la création de l’agence de Locminé par Gérard Bernard (secondé par Dominique Loric). Je les ai rejoints un an plus tard et nous avons lancé le développement de l’entreprise en déployant de multiples points de vente dédiés aux particuliers entre 1997 et 2009 (un magasin tous les 20/25 kilomètres) beaucoup autour de nous trouvait ce pari un peu fou mais nous étions convaincus que la proximité serait un élément majeur de notre réussite ! Notre clientèle nous a rapidement confirmé que nous étions dans le vrai.

Vous êtes le dirigeant de cette enseigne, quel est votre parcours ?

Y M : Je me considère plutôt autodidacte. Après l’obtention d’un baccalauréat (filière économique) en juin 1988 et une année de faculté (sciences économiques et sociales), j’ai rapidement intégré la vie active. Après 3 ans de différentes missions commerciales, j’ai décroché mon premier poste de manager à 22 ans au sein d’un laboratoire parapharmaceutique lyonnais qui m’a confié la gestion et l’animation du sud-ouest de la France avec une équipe de 12 commerciaux à recruter.
Après 2 ans à ce poste et malgré de très bons résultats j’ai ressenti la nécessité de revenir dans ma Bretagne natale. J’ai très rapidement trouvé un poste dans la société ALF (fabricant de menuiseries sur Locminé) où j’ai découvert le monde du bâtiment et de la rénovation.
De technico-commercial, je suis passé responsable des ventes des agences de Vannes et Lorient et c’est dans cette entreprise que j’ai croisé mon futur-ex associé Gérard Bernard. L’entreprise a été rachetée en 1996 et la suite vous la connaissez…

Selon vous, quelles sont les valeurs qui font le succès de Pro-Fermetures ?

Y M : Les clés de notre succès : avant tout la qualité, l’implication et la fidélité des collaboratrices et collaborateurs qui m’accompagnent depuis 24 ans ! La qualité des partenaires industriels que nous avons référencés tant au niveau local que national. Un attachement particulier à la satisfaction de nos clients (96 % de nos clients à ce jour) et enfin une envie perpétuelle d’aller de l’avant à travers l’innovation (la domotique notamment)

Comment se présente l’avenir de métiers comme les vôtres ?

Y M : Nous sommes essentiellement orientés sur le marché de la rénovation et de l’amélioration de l’habitat. Il vous suffit donc d’observer autour de vous pour vous rendre compte qu’un marché énorme s’ouvre à nous ! Nous avons été précurseurs dans l’évolution de la domotique avec notre partenaire historique SOMFY et je suis convaincu que la maison connectée (pilotage à distance de volets, chauffage, alarme, portail…) n’est qu’au début de son aventure. Elle permet de réguler les économies d’énergies, d’augmenter notre confort et notre sécurité et va considérablement améliorer le quotidien des personnes à mobilité réduite. Nous sommes donc amenés à devenir de vrais conseillers de la rénovation énergétique et de la maison connectée.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous depuis que vous avez créé Pro-Fermetures ?

Y M : La difficulté à pouvoir trouver des managers compétents pour encadrer mes équipes commerciales, techniques et administratives !
En 2010, après presque 15 années de réussite dans notre développement, nous avons senti le besoin de restructurer le groupe qui culminait à 8 agences et un peu plus de 80 salariés, tout en anticipant le futur départ en retraite de mon associé Gérard Bernard. Nous avons tenté de recruter plusieurs cadres (commerciaux et techniques) pour poursuivre notre croissance.

Malheureusement notre incapacité à recruter des managers performants (problématique que beaucoup de PME rencontrent en France !) cumulée à la forte crise économique que le domaine du bâtiment a traversée entre 2010 et 2015, nous a fragilisé tant au niveau de nos résultats comptables que dans la satisfaction de notre clientèle.
J’ai donc décidé fin 2014 de reprendre tous les services de l’entreprise en management direct et me suis orienté dans la formation des jeunes présents dans la société pour les faire grandir en espérant pouvoir leur confier rapidement des postes à responsabilité.

Et à l’inverse, qu’est-ce qui vous rend le plus fier ?

Y M : Justement la réussite de ce pari sur l’humain ! Aujourd’hui la plupart des postes de cadre de l’entreprise sont occupés par des salariés formés en interne.
Depuis 2 ans ils sont même nombreux à être rentré dans le capital social des différentes structures et je continuerai à les intéresser progressivement car les premiers résultats sont bluffant et leur implication est décuplée.
C’est pour moi une magnifique reconnaissance de voir ces jeunes, que j’ai pour la plupart recruté, occuper des fonctions clés dans le groupe et je suis convaincu qu’ils vont continuer à véhiculer les valeurs qui me sont chères comme la satisfaction de nos clients et l’esprit d’entreprise.

En quoi est-ce important pour vous de soutenir énormément d’associations locales ?

Y M : L’implication des entreprises dans le milieu associatif local est primordiale. Étant moi-même président d’un club de handball sur AURAY de plus de 320 licenciés, je connais parfaitement les difficultés économiques (aides publiques en baisse constante) et structurelles (de moins en moins de bénévoles). C’est pourquoi à notre petit niveau, nous consacrons 25% de notre budget de communication au sponsoring (sportif, culturel et caritatif).
8 à 10 associations autour de chacun de nos points de ventes (soit près de 80 sur l’ensemble du groupe !) reçoivent le soutien financier de Pro-Fermetures. Et nous essayons de tourner régulièrement pour faire plaisir à un maximum de clubs !

À l’avenir que peut-on souhaiter pour Pro-Fermetures ?

Y M : Que les 10 prochaines années soient aussi abouties que les 3 dernières, où j’ai pris énormément de plaisir à accompagner mes équipes pour satisfaire nos nombreux clients (+ de 40000 à ce jour).

Merci pour vos réponses.

– Théophile Le Rozec

Menu