Comment choisir l’isolation pour les combles ?

Guide

Une habitation mal isolée laisse échapper environ 25 à 30% de la chaleur interne par la toiture. Avec la nouvelle réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, une résistance thermique minimum de R=8m².kW s’impose en combles aménagés, et un minimum de R=10m².kW en combles perdus.

isolation bois

Pourquoi isoler les combles ?

Effectuer des travaux d’isolation dans les combles d’un logement permet de faire une économie importante d’énergie, tout en profitant d’une température agréable toute l’année. Des combles bien isolés permettent de réduire les déperditions de chaleur lorsqu’il fait froid et limiter la montée en température de la maison en été.

Le confort de vie intérieur d’une maison bien isolée augmente aussi conséquemment car l’isolation des combles permet d’atténuer les bruits en provenance de l’extérieur.

Isoler les combles permet de réduire les factures de chauffage grâce à l’économie d’énergie réalisée. Les économies moyennes réalisées par un foyer français en termes d’isolation des combles atteignent généralement 450€ par an, avec une rentabilité des travaux garantie de 5 à 6 ans.

Enfin, grâce à des travaux d’isolation thermique respectueux des normes en vigueur, une maison gagne en valeur et peut se revendre à un prix très élevé.

isolation toiture avant

Les différentes techniques d’isolation d’un comble

Les travaux d’isolation réalisés dans des combles aménageables diffèrent de ceux des combles perdus.

  • L’isolation par soufflage

Ce type d’isolation offre un excellent confort thermique en été comme en hiver. Facile à poser, cette technique consiste à insuffler l’isolant par une machine installée à l’extérieur. Elle est entièrement sécurisée et convient notamment aux combles perdus difficiles d’accès.

  • L’isolation par rouleaux

Cette technique convient particulièrement aux combles aménageables faciles d’accès. L’isolant est déroulé sur le plancher. En cas de rénovation, elle requiert souvent une deuxième couche d’isolant.

  • L’isolation par épandage

Idéale pour les petites surfaces en rénovation dans les combles perdus, la technique d’isolation par épandage consiste à verser manuellement l’isolant en flocons et à le répartir avec un râteau. C’est une pose simple mais moins rapide que la technique par soufflage.

  • L’isolation par panneaux intérieurs

Très appréciée en rénovation comme dans une nouvelle construction, cette technique convient surtout aux combles aménageables, notamment avec un plancher pourvu de solives. La pose de ce type d’isolation est assez délicate car elle consiste à déposer une couche de panneaux isolants entre les solives.

  • L’isolation par « sarking »

Idéale pour rénover entièrement la toiture d’un comble aménageable ou pour en construire une nouvelle, l’isolation par « sarking » consiste à plaquer l’isolant contre une planche de bois placée entre la charpente et la couverture. Cette technique convient à toutes les pentes de toiture et offre une performance thermique et phonique élevée. Elle est aussi recommandée pour son esthétique.

isolation toiture après

Les différentes solutions d’isolation pour les combles

  • La ouate de cellulose, une solution écoresponsable

Idéale pour isoler des combles perdus, la ouate de cellulose est un matériau naturel et écologique, entièrement renouvelable. Cette solution convient particulièrement pour la technique d’isolation par épandage mécanique ou manuel. Elle est inflammable et convient à tous les besoins en termes d’isolation (parois, combles, murs, planchers, etc.) La ouate de cellulose est un bon isolant pour réduire les bruits extérieurs.

  • La laine de verre, une solution traditionnelle

La laine de verre fait partie des laines minérales les plus utilisées pour l’isolation des combles. Il s’agit d’une laine assez souple, composée essentiellement de sable et de verre recyclé. Elle offre une isolation thermique et phonique élevée au niveau des cloisons, des toitures, des sols et des murs. Beaucoup de foyers l’adoptent en France pour l’excellent rapport qualité/prix qu’elle offre. De plus, la laine de verre est aussi naturellement incombustible.

  • La laine de roche, une solution robuste

Fabriquée à partir d’une roche volcanique, le basalte, la laine de roche est aussi une laine minérale très appréciée pour l’isolation des combles. Elle est plus résistante que la laine de verre et permet d’améliorer le confort acoustique d’une habitation. Appelée également laine de pierre, elle offre une protection élevée contre les incendies et s’adapte particulièrement à tous les types de toitures. Comme la laine de verre, elle est peu recommandée en milieu humide.

Tableau récapitulatif des différents types d’isolation pour combles :

Isolant Performance acoustique Imperméabilité à l’eau Conductivité thermique

(λ) en W/m.K

Résistance thermique ® pour 10 cm d’épaisseur (en m².K/W)
Ouate de cellulose Elevée Bonne 0,039 à 0,043 2,3 à ,55
Laine de verre Elevée Bonne 0,032 à 0,040 3,33
Laine de roche Excellente Très bonne 0,033 à 0,042 2,38 à 3
logo isover
Menu